Burkina Faso : les inquiétudes de l'après transition en 2O15.

Avant même la connaissance des noms des trois personnalités dont l’une devait être désignée pour conduire la transition au Burkina Faso après la fuite de l’ex Président Blaise Compaoré, l’opinion nationale et internationale suspectait déjà plutôt un rajeunissement du même système compaoré, par un autre militaire à la tête de la nation.

Bien sûr qu’en cette époque de grandes confusions et de suspens, on ne prévoyait voir l’ombre de Compaoré qu’à travers les seuls hommes en tenue, oubliant complètement qu’en Afrique noire plus particulièrement, l’institution militaire constituait l’ossature de toutes les dictatures, et pouvait avoir une réelle influence sur les désignations des personnalités politiques.Voir la suite